Le Madriniacus (1), ethno-jardin d’initiative privée, qui occupe un espace naturel
(situé à proximité de la voie celtique Alésia - Bribracte en passant par Braux)
est un viridarium (2) mandubien (3) réalisé dans le cadre d’une approche expérimentale archéologique.

Le but est de valoriser, de façon vivante et concrète le savoir-faire agraire du peuple Mandubien,
par la reproduction de zones cultivées, selon des mises en situation en référence à la culture celtique
et à la botanique du premier millénaire en Auxois.

L’aménagement du Madriniacus a débuté en 2012 par la réalisation d’un verger conservatoire
(cofinancé par la Région Bourgogne), de seize arbres fruitiers, conformément au
« capitulare de villis vel curtis imperialibus » édicté par Charlemagne, entouré d'une haie mellifère.

L'expéimentation archéologique fruitière et potagère est complétée par 
la possibilité d'utiliser les lieux en camping.
Pour toute information cliquez dans le carrousel ci-dessus ou dans la colonne de droite sur
la mention : camping au jardin

(1) : dénomination ayant encore conservé une consonance latine jusqu’en 883 de Marigny le Cahouët,
commune de Côte d’Or (
arrondissement de Montbard, canton de Venarey les Laumes)
où est situés la Madriniacus (Madriniacum en 723).

(2) : terme latin usité par les Romains de l’empire signifiant littéralement « lieu de verdure »,
autrement dit en langage français contemporain : jardin, espace vert.

(3) : nom du peuple celtique qui occupait « l’Alesiensis pagus » au début de notre ère,
aujourd’hui l’Auxois (Cote d’Or), situé entre les Eduens et les Lingons et dont le principal oppidum est Alésia.

Construction d'un grenier gaulois

IMG_1794

Avec l'association "Les Mandubii"
19 et 20 août 2017